Je ne veux pas être paysan

   Il nous est souvent dit de ne pas se fier à son premier a priori. Ainsi peut-on résumer la beauté de ce documentaire et la dureté de son titre.

JNVPEP

J’ai eu l’occasion de visionner et d’échanger avec le réalisateur de « Je ne veux pas être paysan » dans le cadre du festival de la ruralité à Guissény (29).
La soirée était l’occasion de débattre et d’échanger autour de la passation d’exploitation de père en fils. Le film raconte en effet l’histoire d’une jeune homme qui à 17 ans, une fois le bac agricole en poche, décide de ne pas reprendre l’affaire familiale pour s’orienter dans le monde de la musique. Un choix qui à été dur à accepter pour les parents de Tangui Le Cras.
Le film est très touchant, tout en restant très pudique, un compromis réussi.
Ce documentaire d’auteur sera rediffusé ce jeudi sur France 3 en deuxième partie de soirée à 22h40. C’est suffisamment rare à cet horaire sur une télévision nationale qu’on ne peut que vous conseiller d’y jeter un coup d’œil.
Le film sera également projeté lors de deux autres événements publics :
le 28 mars au le lieu unique (officiel) à Nantes
le 9 mai à Marseille pour les Etoiles de la Scam.

Mathéo Chupin