Kassa Zampaligre

Kaani Blog nous parle du septième art illustré par des frères d’ ailleurs, d’ici, de partout.

La rubrique Portrait s’ouvre en ce début d’année 2017 sur un jeune talent.

Il nous vient à la fois du fin fond de la forêt des abeilles (Gabon) et du pays des hommes intègres (Burkina Faso). Né au bord du fleuve Ogooué, à LAMBARENE dans la petite ville qui avait tant séduit le Pasteur et Docteur Albert SCHWEITZER, Salif Dereck KASSA ZAMPALIGRE est sans aucun doute une des révélations de ce début d’année 2017 et un talent complet dans le milieu du cinéma d’Afrique et de la diaspora Africaine de France. Ce jeune homme de 28 ans très tôt amoureux de théâtre, est à la fois producteur, réalisateur, monteur et comédien.

15935686_1320783637985849_1580575538_n

C’est en 2008 qu’il commence à jouer dans le cinéma Gabonais. Créatif, curieux et inspiré, Salif Dereck touche à tout et se forme aux différents métiers du cinéma. Il a le souci du détail, l’envie de bien faire, la soif de proposer ses propres histoires. De l’idée à sa concrétisation, il sait tout faire et surprend par son génie créateur. C’est sans attendre qu’il va se lancer en 2012  comme scénariste pour le court métrage «  Amour perdu » en plus du rôle principal d’acteur qu’il joue admirablement bien. Les projets vont se succéder : village Satanique (2012), Besoins pressants (2013), Double jeu (2013), Chambre à Louer (2013), Séjour Inoubliable (2014), Haine irréversible (2015). On peut le retrouver aux cotés de l’artiste chanteur et acteur Vickos EKONDO et de Tomy ME-BIRINDE meilleur acteur de l’Afrique centrale 2013, Starlyne ADA. Salif Déreck est de ces « petits- Grands » de valeur.

Ce 28 Janvier dans une salle du 11ème arrondissement de Paris à 19H30, se tiendra en avant première, la projection de sa dernière œuvre cinématographique intitulée : LA SOURCE

 

16237828_1332525706770380_1602968008_n

Nous lui souhaitons salle comble et succès pour l’avenir.

 

NANDA

Facebook La Source

Site de Ksd Production